Mairie de Vedène

Actualités

AccueilActualités

Abattage platanes place du Petit Pont

Publié le 24 mars 2017

Des platanes abattus pour sauver ceux de la place du Petit Pont

Depuis plusieurs années, la municipalité lutte contre la prolifération de la maladie du chancre coloré qui touche les platanes. Cette maladie détruit plus de 1500 platanes en Vaucluse chaque année ; dernièrement, la FREDON PACA (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles) a réalisé un rapport sur l’état sanitaire des platanes communaux : 66 platanes communaux ont été diagnostiqués atteints ou contaminés à terme.

Préserver le cœur de ville
Malheureusement le cœur de Ville est frappé et il faut agir vite pour préserver les platanes de la place du Petit Pont. Le traitement expérimental par injection d’un fongicide dans le tronc de l’arbre malade a été sollicité auprès du ministère de l’agriculture. La requête a été refusée, le site ne se prêtant pas à l’expérimentation. « Nous n’avons plus le choix, le chancre coloré a frappé et nous devons intervenir même s’il est difficile de voir des arbres abattus. La maladie risque de se propager aux autres arbres de la place. Si l’on ne fait rien, d’ici peu nous n’aurons plus un seul platane sain ».

Neuf platanes de l’aire de jeux ainsi que deux platanes sur l’Espace Bardi et 1 avenue Pasteur, devant Les Confines et 5 avenue de l’Europe devront être abattus dès le mois de mars, la législation imposant l’abattage des sujets malades.
La replantation d’arbres d’ombrage dans de grosses sections sera immédiate, afin de s’assurer des espaces ombragés dès l’an prochain. Une replantation immédiate Afin d’éliminer les restes racinaires infectés, un carottage en profondeur de souches malades sera effectué. Dès la fin de l’abattage : érable vert, érable sycomore, marronnier stérile, acacia de Constantinople, tilleul argenté, chêne vert viendront les remplacer. Coût estimé de l’opération d’abattage et de dessouchage 20 000 TTC et 10 000 TCC pour la plantation.

Une maladie invasive, particuliers vous êtes concernés
Cette maladie qui détruit plus de 1500 platanes en Vaucluse chaque année est une maladie due à un champignon, spécifique du platane. Très virulent, ce champignon pénètre dans l’arbre par une plaie, obstrue les vaisseaux et libère des toxines. Il est capable de s’attaquer à des platanes même en très bon état végétatif et de les détruire en quelques mois. Pour l’heure, il n’existe aucun traitement curatif. C’est pourquoi, l’arrêté préfectoral rend obligatoire à tous l’abattage des platanes contaminés dans un rayon de 35 mètres autour de l’arbre infecté.
Toute personne physique ou morale qui, sur un fonds lui appartenant ou dont elle a l’usage, constate ou a un doute quant à la présence de la maladie du chancre coloré sur des platanes, devra immédiatement en informer la DRAAF / Service Régional de l’Alimentation de P.A.C.A.
Ces informations sont en ligne sur le site de la Ville, depuis les premiers arrachages (74 platanes) avenue de la Banastière en 2012.

Retour à la page précédente  Haut de page